Album trailer

Salut,

c'est Miloud.

 

À l'école maternelle un coup, madame Arnold elle a demandé qui c'est qui voulait commencer à colorier les écailles du poisson.

je me suis de suite porté volontaire.

C'était un gros poisson.

Sur une grande feuille immense

Avec beaucoup d'écailles.

 

Je me suis retrouvé assis à une chaise devant mon poisson,

avec des espèces de crayons de couleur gras, et j'ai commencé à colorier.

Les autres jouaient aux petites voitures, tout ça, la poupée, la cuisine, la pâte à modeler.

Moi, je coloriais mes écailles.

 

Je sais que le poisson, on devait se passer le relais.

On devait s'en occuper à plusieurs.

j'aurais dû en avoir marre à un moment, sans doute.

Y a bien Ahmed qui a tenté une approche pour venir aussi colorier des écailles du poisson, mais j'ai dit non à la maîtresse.

C'était mon poisson.

 

Je l'ai colorié tout, tout seul.

Ça m'a pris beaucoup de temps.

Mais j'ai adoré remplir chaque écaille.

Ne pas laisser un seul endroit avec le blanc du papier.

J'ai tout colorié tout seul.

C'était une sorte de défi et de plaisir à la fois.

Avec ce crayon gras comme du beurre de toutes les couleurs.

 

Pendant que je faisais mon album tout seul chez moi durant ces dernières années,

j'ai souvent repensé à ce poisson.

Je me suis dit, en fait, je suis en train de colorier mon poisson à nouveau.

 

C'est pas possible comme on peut tourner en rond parfois.

Ou comme la vie est cyclique en gros.

Même si il paraît que c'est qu'une impression.

 

Ayé j'ai fini.

Écrire commentaire

Commentaires: 0